L’arrêté « Valeurs Absolues IV » apporte de nouvelles précisions concernant les objectifs de réduction des consommations énergétiques du décret tertiaire. Paru le 14 mars dernier, il précise notamment les modalités de calculs pour l’immobilier logistique à température ambiante, en hors gel, ou chauffé (évolution libre de la température en +12° et +26°).

L’objectif est de vous présenter des exemples concrets de calcul pour un entrepôt à température ambiante (type messagerie) et un entrepôt chauffé (ou maintenu hors gel). Le résultat des calculs expose une consommation cible à atteindre en 2030, destinée aux bâtiments les plus performants, exprimée en kWh/m²/an.

En premier lieu, chaque calcul requiert des données d’entrée liées aux caractéristiques intrinsèques de chaque bâtiment, appelées « indicateurs d’intensité d’usage ». 

Pour chaque catégorie, il existe deux formules de calcul selon que la donnée de consommation annuelle des équipements de process est connue ou non. 

Exemple n°1 : entrepôt chauffé


Hypothèses retenues :
  • Entrepôt de 20 000 m² maintenu à 15°C, ouvert 3744 heures / an
  • 165 palettes (dé)chargées par m² / an
  • Hauteur sous plafond de 12 mètres
  • La surface de conditionnement à façon représente 20% de la surface totale
  • Entrepôt situé en Île-de-France
  • Consommations de référence : 75 kW

La valeur absolue est ainsi égale à 55.8 kWh/m2/an.   

En parallèle, un sous-comptage des équipements de process est réalisé et indique une consommation annuelle de 400.000 kWh/a.

Ajustée avec ce second paramètre, la valeur absolue est légèrement revue à la hausse avec une cible 2030 à 60.6 kWh/m2/an. 

En choisissant la méthode absolue, le gain énergétique à réaliser est alors de 19%. 

Exemple n°2 : entrepôt non chauffé


Hypothèses retenues :
  • Entrepôt de 20 000 m², ouvert 3 744 heures / an
  • 17 palettes (dé)chargées par m² / an
  • La surface de conditionnement à façon représente 10% de la surface totale
  • Entrepôt situé en Île-de-France
  • Consommations de référence : 50 kWh / m² / an

La valeur absolue est ainsi égale à 10.8 kWh/m2/an.   

En parallèle, un sous-comptage des équipements de process est réalisé et indique une consommation annuelle de 400.000 kWh/an. 

Cette information permet d’augmenter significativement la valeur cible 2023 avec une valeur absolue à 24.6 kWh/m2/an. 

 

Dans ce cas de figure-là, le gain énergétique à réaliser est de 40%. 

 

Etyo vous accompagne

Sur vos plans d'actions Décret Tertiaire :
  • Visite de l'actif et analyse des données documentaires (consommations énergétiques, plans, doe)
  • Calcul des valeurs relatives et absolues
  • Définition de la meilleure stratégie
  • Établissement d'un plan d'actions chiffré
  • Accompagnement des travaux de performance énergetique